- Ouest-France - Le studio d’animation français Superprod a des ambitions internationales

  • 28.06.2021

Créé il y a dix ans, Superprod est à l’origine de Paf le chien, Croc blanc ou Go go Cory Carson. C’est devenu un gros studio qui continue à se développer.

Quand ils ont créé Superprod en octobre 2010, Jérémie Fajner et Clément Calvet connaissaient déjà bien l’animation. Ils étaient notamment passés par Gaumont animation pendant une dizaine d’années. Ils ont commencé par produire la série d’animation Lassie pour TF1 , puis le film d’animation Le chant de la mer, nommé aux Oscars et aux César. Quelques prix commencent à tomber.

Au fil du temps, la société s’est développée au-delà de l’animation et maîtrise désormais l’intégralité de la production de la conception à la distribution en passant par la production.

Des nouveaux locaux

Aujourd’hui, Superprod, ce sont 350 artistes et techniciens répartis entre Paris et Angoulême. Ce qui les place dans les dix premiers de France, un pays qui est le deuxième producteur mondial d’animation avec près de quatre-vingts sociétés.

Pour accompagner cette croissance, de nouveaux locaux sont en construction à Angoulême pour tout regrouper l’an prochain. Un ensemble de 1 600 m² sur trois étages pour accueillir 300 personnes. Avec des passerelles naturelles avec les jeunes formés dans la ville de Charente et son pôle image. Superprod a aussi un bureau commercial à Los Angeles pour mener à bien des projets avec les majors des États-Unis. L’objectif est d’avoir 700 salariés en 2022.

Devenir une mini-major européenne

Dans les cartons à projets de Superprod, on trouve une adaptation de 90 minutes en prise de vue réelle de la BD Anatole Latuile prévue pour 2023. Ce sera aussi l’année d’une suite des Blagues de Toto, toujours pour le cinéma.

Également pour les salles obscures, des orphelins de la Première Guerre mondiale vont prendre vie dans Les Lulus réalisé par Yann Samuell avec Alex Lutz, François Damiens et Ahmed Sylla. Projet hybride, Calimero, personnage d’animation, va se retrouver dans un monde d’images réelles.

Sans oublier la série animée Anna et ses amis pour France Télévisions, Padington 2 pour Canal +, Spirit Rangers, une série de petites aventures dans la culture amérindienne pour Netflix ou, toujours pour la plateforme américaine, Super 4 Mama K’s une nouvelle série de dessins animés préparée avec l’Afrique du Sud.

Bref, Superprod envisage de devenir une mini-major européenne. Ils sont sur la bonne voie.

Par Gilles Kerdreux

Article complet ici